vendredi 4 mars 2016

faire et défaire

Parfois j'avoue je vais un peu vite en besogne.
Cela fait un moment que je veux me faire une marinière en mohair.  Me voilà donc partie avec des aiguilles 8, je fais quelques cm de bord côte et je continue en jersey.
Le résultat est plutôt lâche et malgré mon échantillon j'ai mis trop de mailles sur mes aiguilles.
Donc je recommence, quelques mailles en moins, avec des aiguilles 6.  Je fais quelques cm de bord côte et je continue en jersey avec des aiguilles 7.  Même si sur les photos on ne voit absolument pas la différence, la deuxième version est moins détendue !

Suite au prochain épisode...

jeudi 3 mars 2016

Fleur de mars: la tulipe



Un jour c'est le printemps, le lendemain il neige, la fleur de saison semble plutôt être le perce neige, mais évidemment tout dépend d'où on habite.
Avec Coco nous avions décidé que la fleur de mars serait la tulipe.

Je découvre au fur et à mesure de mes ouvrages que broder c'est un peu comme dessiner, on peut faire des effets d'ombre, de lumière, comme avec des crayons et j'y prends goût.







J'avais choisi une couleur jaune orangée pour fêter l'arrivée du printemps et donc de la lumière.


















Les modèles ainsi que les explications pour les broderies se trouvent parmi des jolis modèles de tricot et de crochet dans ce bel ouvrage: L'almanach de Coco.

vendredi 26 février 2016

granola au chocolat

Rien de tel qu'une tartine beurrée et un bon café pour commencer la journée (pas un nespresso ou une capsule hein, un bon café torréfié avec amour).  Mais je suis la seule de cet avis, le reste de la famille aime manger des "céréales"... si on peut encore appeler ça comme ça!
Pour se donner bonne conscience elles sont toujours bio (favrichon, grillon d'or, naturalia, biocoop pour ne citer aucune marque) mais franchement pas très bonnes.  Soit elles ont un goût de renfermé, soit de rance et elles sont toujours tellement sucrées... je ne sais pas comment ils font pour manger ça!  Le granola, j'ai cru comprendre que c'était facile à faire soit même. J'en ai essayée des alternatives avant de trouver LA recette qui plait à chaque membre de la famille!
J'ai d'abord commencé par la recette de la peau d'ourse et au fur et à mesure je l'ai adaptée au désir de chacun.  Personnellement j'adore quand il y plein de noisettes, amandes, noix et que ça croque bien sous la dent, mais comme je suis la seule j'ai vite réduit la quantité d'oléagineux... Et puis eux ils aiment le granola au chocolat.

Une fois que tu as trouvé la recette idéale tu te rends compte à quel point ça par vite.  Donc j'ai adapté la quantité pour que ça dure plus de 4 jours mais que ça ne déborde pas de ma plaque lorsque je tourne les céréales dans le four.

Ingrédients:
330g de flocons divers
4 C/S d'huile de coco    (ou huile neutre)
180g sirop d'agave ou érable ou miel  
110g noisettes/amandes concassées
100g de graines de tournesol
50g de riz soufflé
50g de quinoa soufflé
au pif des graines de lin
80g de chocolat coupé en copeaux
Pour commencer je mets l'huile et le sirop dans un grand saladier.  Ce saladier je le pose sur un bol d'eau bouillante pour que l'huile de coco fonde bien et se mélange au sirop.
Ensuite je verse petit à petit tous les ingrédients (sauf le chocolat) dans le grand saladier et je mélange doucement, attentivement jusqu'à ce que tout soit bien enrobé de sirop.

Ensuite: Recouvrir la plaque du four d'un papier sulfurisé, y étaler le granola.
Allumer le four à 150 degré et laisser dorer environs 15 minutes (ensuite pour mon four je baisse à 120) et je mélange toute les 5 minutes car ça va très vite;
En tout cela prend 30 minutes pour que le tout soit bien doré.

En général je prélève un quart de ce mélange pour moi, dans lequel je rajoute quelques fruits secs et de la noix de coco râpée ou que je garde nature.  Le reste je le parsème des 80g de copeaux de chocolat et je laisse refroidir le tout avant de les verser dans des grands bocaux.
Ensuite j'ouvre grand la fenêtre et je sors de la maison, car je suis totalement écoeurée par l'odeur de sucré qui embaume toute la maison...        

mardi 16 février 2016

le trendy châle


Je suis rentrée de Paris avec beaucoup d'achats imprévus de laine.  Et comme c'est toujours le cas avec de la nouvelle laine, j'ai tout de suite commencé un nouveau projet en ignorant sciemment l'ancien.
Donc je me suis rapidement imposée l'interdiction de continuer mon projet de pull avant d'avoir terminé mon chèche, du coup ça motive et ça y est il est fini.
Il n'a pas la longueur règlementaire qui est d'au moins 65 cm, mais tant pis, je n'avais plus de laine (le but étant de vider mes placards), il a donc environs 55 cm de hauteur.
J'aurais aimé le faire rayé ce châle, mais je ne sais même pas si c'est possible de faire des rayures dans une forme triangulaire... ça sera peut-être un prochain défis.

J'ai commencé avec 40g d'alpaga de la Droguerie et continué avec du mohair Ingenua de chez Katia (100g), le tout tricoté avec des aiguilles 6.5 parce que c'est ce que j'avais sous la main, mais je pense que le rendu pour l'alpaga est un peu trop détendu, même si perso, j'aime bien.
J'ai fait une augmentation en début de rang (tous les rangs) jusqu'à 40 cm de hauteur. Puis j'ai rajouté une augmentation à 4 mailles du bord tous les débuts de rang.

Et voici une petite photo du point mousse que j'adore...



mercredi 3 février 2016

Fleur de février: la violette


Pendant que ce blog dormait, j'ai oublié de mentionner que j'ai aussi brodé.

La broderie, une chose que je ne savais absolument pas faire et qui franchement ne me faisait pas du tout rêver.  On peut dépoussiérer l'image du tricot, mais celle de la broderie, bof pas sûr.  J'ai toujours trouvé que la brodeuse penchée sur son tambour ne dégageait que silence et ennui.
Bref.
Comme j'aime les défis j'ai accepté la proposition de Coco: broder 12 fleurs, un peu comme un herbier, pour son nouveau livre: L'almanach de Coco
Me voilà donc partie sur internet pour trouver les réponses à mes questions:
Comment transférer un dessin?
Comment diviser les brins sans faire un sac de noeuds?  Et bien sûr étudier attentivement les différents points et méthode de remplissage.  J'ai dû tomber sur de bons liens car je ne m'en suis pas trop mal sortie... (entre temps j'ai tout oublié)

La violette fut ma première fleur brodée et donc parmi mes 12 fleurs, c'est celle que j'affectionne particulièrement!
Les modèles de broderies ainsi que les explications se trouvent parmi des jolis modèles de tricot et de crochet dans ce bel ouvrage: L'almanach de Coco.

vendredi 22 janvier 2016

gâteau au chocolat inratable


Le jour où mon fils m'a demandé un gâteau au chocolat pour son anniversaire, je ne faisais pas la fière.  J'ai bien tenté de lui faire changer d'idée car moi et les gâteaux au chocolat (et les gâteaux tout court d'ailleurs)...
En plus il le voulait pour l'école, donc tu ne peux même pas en couper un morceau avant pour savoir si c'est mangeable ou si toute la classe va s'étouffer! 
Donc qu'est-ce qu'on tape sur google?  gâteau au chocolat inratable
Je l'ai fait tellement de fois depuis (la demande: c'était il y a 4 ans) que je peux bien confirmer qu'il est inratable.  Parfois je mets un oeuf en moins, parfois de la poudre de noisettes, cette recette est donc flexible et jamais ratée!)
Comme je ne possède pas de moule à cake je le fais dans un petit plat à gratin, le résultat est plus celui d'un brownie, et j'adore.

Ma version:
Ingrédients pour +/- 6 personnes

100g de chocolat
100g de beurre
100g de poudre d'amandes
80g de sucre roux
3 oeufs
1c/s de farine
1 c/c de bicarbonate alimentaire

préchauffer le four à 150 degrés
Faire fondre le chocolat au bain marie dans une casserole de taille moyenne, y ajouter le beurre et mélanger.
Ajouter le sucre et bien mélanger.  Puis les oeufs préalablement battus à la fourchette, la poudre d'amandes, la farine et le bicarbonate.  Bien mélanger, verser dans le moule et hop au four.
Et là le temps de cuisson dépend du four.
Avec mon ancien four électrique j'en avais pour au moins 45 minutes voire plus, avec mon nouveau four de compétition 30 minutes maximum (souvent je baisse à 120 degrés à mi cuisson).

Quand l'envie me prend (presque toujours) je rajoute une poignée de noix grossièrement concassée.
Et voilà: un brownie inratable!

jeudi 14 janvier 2016

bonnet de lutin ou pixie hat.


Au début je voulais tricoter un petit béguin, car je trouve la forme parfaite pour couvrir à la fois la tête et les oreilles, mais je n'avais pas de modèle sous la main.  Je me suis dis que j'allais me lancer dans une création maison mais bon ça grandit tellement vite ces petites bêtes que si je me plante, l'hiver sera passé et elle n'aura pas son couvre chef.

Et puis j'ai remarqué le succès de ma fille à chaque fois qu'elle porte son gilet Gilbert avec sa capuche sur la tête (vu ici).  Gilbert est un modèle des tricots de Coco, je l'ai tricoté il y a plus de 9 ans, il a tenu mes trois enfants au chaud et il a toujours autant la quote.
Du coup pourquoi chercher plus loin, j'avais la fiche à la maison.  J'ai suivi à la lettre les indications pour la capuche en taille 12 mois (sans le bord côte, car il aurait été trop grand).
J'ai glissé un gros bouton pression sous le menton et hop il est vissé sur sa tête depuis l'arrivée du grand froid.

Comme je vide mes armoires - pas de saut à la mercerie, le bonnet de lutin sera bi-colore.
Laine: baby cashmerino de chez Debbie Bliss